Qui sommes-nous ?

L’association de Défense des Allocataires Sociaux (l’aDAS) a pour objectif la défense des usagers des CPAS –que ceux-ci soient belges ou étrangers, avec ou sans-papiers.

Nos activités reposent sur trois axes:

1. Des défenses individuelles

Les usagers sont isolés, sans défense. Ils sont mal informés de leurs droits. Ils sont seuls face à une institution dont les pratiques sont trop souvent injustes, arbitraires voire illégales. C’est pourquoi nous aidons les allocataires sociaux à se défendre. Ces défenses individuelles prennent différentes formes : elles vont de la simple information sur les lois et les droits… à un accompagnement dans les démarches vis-à-vis du CPAS (courrier au CPAS, rendez-vous avec l’assistant[e] social[e], audition par le Conseil de l’Action sociale, soutien dans l’introduction de recours juridiques contre les décisions du CPAS…).

2. Des actions en vue de modifier des pratiques d’un CPAS donné

Au travers des défenses individuelles le plus souvent, par d’autres canaux d’information parfois, nous avons connaissance de pratiques injustes ou illégales de certains CPAS. Nous agissons alors, par différents moyens (seuls ou en collaboration avec divers partenaires locaux) en vue de modifier les pratiques d’un CPAS donné.

3. Une action politique globale

Notre défense des usagers des CPAS s’inscrit dans le cadre d’une opposition à la politique de «l’Etat social actif» qui a remis fondamentalement en cause le droit à un revenu – en conditionnant de plus en plus fortement ce droit et en le soumettant à des obligations subjectives et arbitraires. Nous faisons une analyse critique des lois qui encadrent les droits des usagers des CPAS, en particulier la législation de 2002 concernant «le droit à l’intégration sociale» L’association de Défense des Allocataires Sociaux agit pour faire modifier les lois et améliorer les droits des allocataires sociaux. Nous plaçons notre analyse et notre action dans le cadre d’une opposition à la politique néolibérale faite de privatisation des services publics, d’atteintes généralisées au droit du travail et à la sécurité sociale, de remise en cause du droit fondamental à un revenu, d’accroissement des inégalités.

Notre fonctionnement

L’aDAS est indépendante de tout parti et institution. Elle est composée de militants qui y participent à titre individuel, même s’ils sont par ailleurs membres d’autres mouvements. A l’aDAS, personne n’est salarié ni rémunéré. Le mode de décision, au sein de l’association, est collégial.

Notre rayon d’action

Nous agissons à Bruxelles (dans les 19 communes) et dans la Région wallonne. Chaque fois que cela s’avère utile et nécessaire, nous nous efforçons d’établir des liens avec des militants dans la Région flamande.
Fiches info